MarketingStratégieTendances

Le sel de nicotine, révolution ou simple innovation ?

By 22 février 2019 No Comments

Le sel de nicotine est présent dans plus en plus de e-liquides en France. En quoi est-il différent des bases nicotinées ? Est-ce une véritable innovation dans un marché de la vape en perpétuelle évolution? Ou un simple effet de mode porté par le géant américain Juul ? 

REPRENONS DEPUIS LE DÉBUT

Dans la quête des sensations qui ressemble le plus à la cigarette originale, le monde de la vape ne cesse d’innover. Le sel de nicotine est un enfant de cette réflexion. Mais rien à voir avec le sel qui se trouve sur votre table. Il n’est pas constitué de cristaux, le terme « sel » vient de son origine chimique, l’alcaloïde.

La nicotine sous forme liquide que l’on utilise d’habitude en « free base » présente dans les liquides depuis le début des aventures de la vape est une molécule transformée qui s’éloigne de la nicotine naturelle présente dans la feuille de tabac.

Le sel de nicotine ressemble plus à la forme originale de la molécule avec un PH plus acide environ 6. Le tabac naturel lui a un PH de 5 et les « free bases » environ 8. Dans la création du sel de nicotine, on utilise la base nicotinée et on y ajoute de l’acide. Le sels de nicotine se forme alors.

Le sel de nicotine peut répondre à des problèmes qui existent dans la vape :  essayer de se rapprocher le plus des sensations d’une cigarette, une absorption plus rapide de la nicotine par l’organisme. (en effet, il faut 10 minutes de vapotage pour avoir le même effet sur le cerveau qu’une cigarette procure en 10 secondes.) Et un hit (la sensation en gorge) plus doux. Un atout pour les nouveaux vapoteurs qui ont une forte consommation de nicotine.

C’est l’industriel américain Juul qui a démocratisé l’utilisation du sel de nicotine. Lancé en 2018 sur le marché français, avec leurs pods au design épuré semblable à des clés USB. Ils ont bousculé le marché de la vape et représente aujourd’hui plus de 70% des ventes sur le marché américain.

Juul utilise le sel de nicotine, parfait pour ses pods d’une puissance limitée. Cela a influencé les producteurs de e-liquide à s’intéresser plus sérieusement à cette alternative. Aujourd’hui plusieurs producteurs de e-liquides utilisent le sel de nicotine, dont Cloud Vapor avec notre gamme BasiK !

QUELS SONT LES DÉFAUTS ET LES ATOUTS DE CETTE INNOVATION

TOUJOURS COMMENCER PAR LA BONNE NOUVELLE :

Quels sont vos avantages à utiliser du sel de nicotine : le principal c’est l’absorption plus rapide de la nicotine par l’organisme avec moins d’inhalations nécessaires. En effet, la nicotine sous cette forme se rapproche plus de celle contenue dans les cigarettes classiques et est donc plus efficace sur les récepteurs neurotransmetteurs. (cf. graphique)

Les e-liquides au sel de nicotine permettent de délivrer plus de nicotine au vapoteur avec un hit beaucoup plus doux. Avec un hit moins agressif, le nombre de mg de nicotine peut être augmenté pour satisfaire plus rapidement les besoins du vapoteur.

Une vape à 20 mg reste confortable. La légèreté et la discrétion des pods est aussi à prendre en compte. Ils sont simple à utiliser c’est un atout non négligeable, plus besoin d’embarquer une puissance démesurée pour tenir toute la journée ! Le matériel nécessite moins de rechargement et est donc moins contraignant et plus pratique.

Un autre avantage du sel de nicotine est sa stabilité dans le temps et sa facilité de conservation. La nicotine ne prendra pas le dessus sur l’arôme de votre e-liquide dans le temps, finis les goûts poivrés lorsque vous gardez trop longtemps votre liquides dans l’armoire. Le sel de nicotine permet donc une plus longue conservation des saveurs.

Tout ça additionné fait que l’utilisateur aura une consommation de e-liquide plus réduite dans le temps. Un aspect économique qu’il ne faut pas négliger !

LE SEL DE NICOTINE N’EST PAS TOUT BLANC :

A en croire ces arguments, nous pouvons nous demander pourquoi le sel de nicotine n’est donc pas plus répandu dans notre monde de la vape. Revenons pour commencer sur un argument important du sel de nicotine : le hit beaucoup plus doux que la nicotine traditionnelle.

D’après les spécialistes, le hit est une étape importante du sevrage qui aide à l’arrêt du tabac. Cette sensation de frottement de gorge caractéristique de la cigarette est associée inconsciemment à la dépendance de la nicotine. Un sevrage sans hit serait donc plus difficile.

Avec les e-liquides au sel de nicotine, des dosages plus importants sont donc possibles. Sachant que la nicotine sous cette forme est aussi plus rapidement absorbée par l’organisme, cela peut créer des situations problématiques. Pour avoir sa dose habituelle de nicotine, moins d’inhalations sont nécessaires, mais il faut s’y habituer.

Des vertiges peuvent apparaître en cas de vape trop intensive. Le sel de nicotine réduisant le hit et maximisant l’effet de la nicotine, le primo-vapoteur peut être trompé entre ses besoins et son ressenti. On vous déconseille donc d’utiliser ces produits avec des atomiseurs trop puissants !

Argument qui freine le développement du sel de nicotine : son prix. Il reste plus cher à produire que la nicotine classique. Sa préparation demande une étape supplémentaire dans le processus de production et entraîne donc des coûts plus élevés. Le prix final pour le consommateur sera donc lui aussi affecté. La marge étant moins importante, cela est un frein pour le développement du sel de nicotine chez les producteurs.

Autre point important, le sel de nicotine usera plus vite les mécanismes des e-cigarettes. Le sel de nicotine étant plus acide du point de vu chimique (PH-6) il attaque les tanks et réduit leur durée de vie. Il ne faut pas oublier de le préciser dans le discours vendeur !

Plus de conseils pour booster vos discours vendeur :

EST-CE VRAIMENT UNE SOLUTION POUR L’AVENIR ?

Le marché des e-liquides au sel de nicotine est toujours en pleine croissance. Le sujet du sel de nicotine garde néanmoins des parts d’ombre sur son utilisation et ses répercussions dans le temps. Il existe encore très peu de statistiques ou d’études poussées sur le sujet.

Le sel de nicotine ne va pas révolutionner l’ensemble de la vape mais nous ne devons pas le voir comme une énième innovation. Cela doit être vu comme une alternative, notamment pour des primos vapoteurs en quête d’une sensation authentique avec un fort dosage de nicotine. Mais aussi pour des vapoteurs plus expérimentés qui vapent énormément pour atteindre un haut niveau de nicotine. Le sel de nicotine leur permettrait de réduire leur consommation et donc de réaliser des économies de liquides.

La demande est aujourd’hui plus forte que l’offre sur ce marché. Le sel de nicotine peut simplifier le monde de la vape et la rendre plus accessible pour un plus grand nombre. Cela peut poser problème sur un plan éthique avec les jeunes générations qui sont attirées par ces designs épurés et cette simplicité de consommation. Le fabricant Juul est d’ailleurs dans le collimateur des autorités de santé américaines (FDA).

L’AVIS D’UN EXPERT : Jacques Le Houezec, tabacologue

“Le sel de nicotine va produire moins d’irritation dans la gorge : cette innovation permettra sans aucun doute aux gros fumeurs (pour qui la limite des 20mg est insuffisante), ou à ceux qui ont les voies respiratoires très irritées, de supporter un plus fort dosage et donc de pouvoir plus facilement arrêter de fumer” (source: VapingPost)

(source: VapingPost)

Dans un marché de plus en plus concurrentiel, le sel de nicotine doit être vu comme un nouvel outil qui élargit une fois de plus les possibilités de sevrage, et vous qu’en pensez vous ?

Leave a Reply